Depuis octobre dernier est lancée la concertation nationale sur le numérique destinée à alimenter la préparation du projet de loi porté par Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique. Un seul but à cette Stickers-Ambition-HD copyright CNNconcertation : inventer l’Internet de demain ! Rien de moins ! Selon le Premier ministre, la finalité de la concertation qui va durer jusqu’en janvier 2015 est « d’aider le gouvernement à avoir des échanges utiles et approfondis sur Internet, de le bousculer. »

Gageons que ce n’est pas un hasard si la thématique de cette concertation colle aussi parfaitement avec ce modus operandi et à la thématique du numérique. Le Conseil national du numérique se fait ici maître d’œuvre d’une plate-forme de débats en ligne. Un portail collaboratif dédié à la concertation a été créé, contribuez.cnnumerique.fr. Citoyens, entrepreneurs, chercheurs, élus locaux, associations y partagent  leur vision du numérique avec pour but de nourrir le diagnostic préalable à la rédaction de la loi. Depuis 10 ans, explique Axelle Lemaire, « de nombreuses lois comportent des dispositions numériques ; mais nous ne pouvons pas nous satisfaire de petites touches. ». Cette concertation promet de susciter l’intérêt et les débats autour d’angles aussi sensibles que l’exploitation des données en ligne, la lutte contre les contenus illicites ou l’ouverture des données publiques.

Plus largement, la Commission nationale du débat public ne cesse d’affirmer l’importance du rôle des nouveaux médias dans la concertation et le débat public. Ils sont un outil majeur pour permettre aux citoyens de s’approprier des contenus parfois complexes et de s’exprimer. Ce parti pris officiel de la CNDP, retranscrit par son président Christian Leyrit dans les 21 chantiers de la CNDP, vise à « faire évoluer la méthodologie des débats pour la rendre plus attrayante et plus accessible ».

L’agence Campardou en pointe dans l’évolution numérique du débat public

En témoigne l’exemple du débat public Cigéo, qui a donné avec succès une large place au numérique dans sa stratégie PICTO-DEBAT-CONTRADICTOIRE-01de communication, avec l’aide de l’agence Campardou : réseaux sociaux (Facebook, Twitter, plateforme vidéo hébergeant un film de vulgarisation en motion design) mise en place de débats contradictoires sur Internet avec possibilité pour les internautes de poser des questions en direct, forum citoyen… Une manière de réorienter le débat pour favoriser l’expression du grand public !